Handicap Polynésie

NOTE: To use the advanced features of this site you need javascript turned on.

04/02/2009 - Deux nouvelles UPI pour la rentrée 2009-2010 PDF Imprimer Envoyer
Actualités Presse



Inauguration de l'Unité Pédagogique d'Intégration (U.P.I) de Tipaerui
- (Tahitipresse / Education : 04/02/2009) -

Le ministre de l'Education, Tearii Alpha a procédé à l'inauguration de l'Unité Pédagogique d'Intégration (U.P.I) du collège de Tipaerui, lundi, et a insisté pour que chaque UPI ne soit "pas une exception", mais que demain, chaque collège et chaque lycée de Polynésie puisse en accueillir une.
Accueilli par Jean-Jacques Foletti, principal de l'établissement et en présence des personnalités du système éducatif, de Pia Avvenenti, présidente de Te Niu O Te Huma – Union des Associations de Personnes Handicapées de Polynésie française, des parents d'élèves et des élèves, le ministre Tearii Alpha a souligné que "l'intégration et la scolarisation des élèves handicapés est de notre devoir".

Dès la rentrée prochaine, deux UPI seront créées. L'une au collège de Arue et l'autre au lycée hôtelier de Punaauia. Le ministre a ensuite invité les élèves de l'établissement à "porter un regard fraternel d'accompagnement et à tendre la main à ces enfants différents".

L'U.P.I de Tipaerui, première unité installée en Polynésie, fonctionne depuis la rentrée 2007. Elle accueille 10 élèves âgés de 12 à 14 ans dont les difficultés rendent complexe une intégration individuelle dans une classe ordinaire, sans pour autant nécessiter l'admission dans un établissement spécialisé. Ils sont issus des CLIS (Classes d'Intégration Scolaire) de l'école Pinai Tipaerui et de Vaiaha à Faaa et d'une classe de perfectionnement de l'école Tiapa Paea.
Confiés à un enseignant spécialisé assisté d'un auxiliaire de vie scolaire (AVS), les élèves de l'U.P.I poursuivent leurs acquisitions scolaires dans le domaine de l'enseignement général, le but étant de les intégrer dans la vie de l'établissement et de les insérer socialement.

Les actions pédagogiques d'une U.P.I doivent se baser sur une attitude positive face au handicap et un enseignement individualisé. Assistant à un cours de français, le ministre a porté une attention particulière et émue à chacun des élèves démontrant par ses efforts qu'il est un collégien à part entière.
Grâce à l'implantation de ce dispositif, le ministère de l'Education, la direction des enseignements secondaires, les associations d'élèves handicapés et les parents d'élèves témoignent de leur volonté commune de permettre une intégration réussie des élèves handicapés à l'école et plus tard dans la vie professionnelle.


 

           Rejoignez également Handicap Polynésie sur    pour des informations au quotidien