Handicap Polynésie

NOTE: To use the advanced features of this site you need javascript turned on.

Palmarès handi-livres PDF Imprimer Envoyer
Documentation
 
 
Organisé depuis 2005 par la mutuelle Intégrance, le Prix Handi-livres continue son parcours dans le paysage des prix littéraires, avec Robert Hossein qui en préside le jury depuis ses débuts. L'objectif poursuivi? Promouvoir et encourager des écrivains qui, soit traitent du handicap, soit sont handicapés eux-mêmes. Et force est de constater que ce prix  « pas comme les autres» a fait son trou, puisque le monde de l'édition le suit de près et se lance dans l'aventure en publiant des livres sur des sujet peu commerciaux (source revue vivrensemble nov.2009).
 
PALMARÈS handi-livres 2009
 
Meilleur Roman : " La Grande éclaire" de Virginie Langlois aux éditions Actes Sud ;
Meilleure Biographie : " Enfance gommée" de Chantal Bruno aux éditions Desclee De Bruwer ;
Meilleur Guide : " Vivre avec le handicap au quotidien " de Bernadette Soulier éditions Interédition-Dunod,
Meilleur Livre Lu : " J'arrive où je suis étranger" de Jacques Semelin aux éditions du Seuil, lu par Pascal Parsat, adapté par l'Association Lire dans le noir;
Meilleur Livre Jeunesse : " Le Lion de Léonie" d'Aude Maurel aux Éditions d'Orbestier;
Mention Spéciale du jury :" Les trois meilleurs amis ", réalisé par l'Association Valentin Haüy, avec Assa, Amélie, Faith, Rabah, Brahim et Yann ;
Prix spécial : " Handicaps et sexualités, le Livre blanc ", Collectif sous la direction de Marcel Nuss aux éditions Dunod, Action Sociale;
Coup de cœur Intégrance : " Pascal Duquenne. Avant, pendant et après le huitième jour " de Mamy Cacahuète, dont les propos ont été recueillis par Gilbert Serres édité par France Europe éditions
 
 
PALMARES handi-livres 2010
 
 
Prix du meilleur roman : "Club V.I.P" de  Luc LEPRÊTRE aux Editions Anne Carrière
Résumé : Trois amis de longue date, paraplégiques ou tétraplégiques confrontés aux difficultés que rencontrent les personnes handicapées dans le monde du travail, décident de monter leur propre entreprise, en forme de « pied de nez » au regard de la société sur leur situation. Décidant de faire de leur supposée faiblesse un atout leur permettant de s'en sortir financièrement, ils proposent d'offrir un gain de temps aux personnes pressées en leur faisant profiter, contre rémunération, des accès réservés aux personnes handicapées aux caisses des magasins, aux attractions des parcs, aux places prioritaires... Le Club V.I.P. - comme « Very Invalid People » - est né !

Prix du meilleur Guide : "Polyhandicap, handicap sevère : activités motriceset sensorielles" de  François BRUNET, Editions Actio
Résumé : Cet ouvrage propose des programmes d'activités physiques réalistes et fonctionnels aux personnes en situation de handicap. Il prend souvent le contre-pied des présupposés laissant croire qu'elles sont incapables de s'y investir et d'y prendre du plaisir.
Il est difficile de déterminer avec précision la part des limitations motrices directement liées à la déficience, et celle qui est due aux limitations qu'impose l'entourage de ces personnes. La personne polyhandicapée est souvent conditionnée de telle sorte qu'elle n'agit plus de son propre chef, se laissant porter par ses proches et les professionnels du handicap.
La réunion des conditions favorables à sa participation volontaire à une activité physique est donc un défi collectif, qu'il faut maintenant relever...
C'est pourquoi cet ouvrage, pratique et réaliste, essaye de couvrir le champ le plus large possible et de répondre aux questionnements des personnes sévèrement handicapées et de leur entourage sur tout ce qui concerne l'activité physique.

Prix du meilleur livre lu : "Récits de vie en temps de guerre" de  Jihad DARWICHE ; Editions Ouï Dire
Résumé : Dans ces récits, Jihad Darwiche, rapporte avec une paradoxale tendresse, toute la violence de conflits inhumains, avec un recul qui se nomme tout simplement humanité. Il sait faire mouche en ne versant jamais dans la sensiblerie et parvient en toute pudeur à trouver le lien infime entre la larme et le sourire. Il nous conte non seulement des moments tragiques, mais aussi les souvenirs de personnes aux destins oubliés qui constituent le tissu humain libanais. Délicatement enveloppé par le piano d'Henry Torgue, ces histoires nous rappellent que la guerre et la déraison ne sont pas que des images ou des mots médiatiques, mais des vies chamboulées

Prix du meilleur livre jeunesse : "Fleur de Neige" de Régine JOSEPHINE aux Editions Gecko Jeunesse - Association Perce-Neige
Résumé : Dans un pays imaginaire vivait un peuple fantastique, capable de modeler la neige pour orner les palais de dentelles gelées, de parfaits flocons brillants. Parmi ce peuple naissaient parfois des êtres différents, dont les doigts malhabiles écrasaient les flocons. On les aimait, mais ces enfants étranges et maladroits altéraient la beauté de ce monde d'ivoire. Neige était l'un d'eux. Arrivé à l'âge adulte, il doit quitter son peuple : avec son frère, Angel, il part à la recherche de l'endroit où il pourra, lui aussi, modeler de merveilleuses étoiles...

Prix de la meilleur Biographie : "Est-ce qu'on entend la mer à Paris ?" de Anne-Sarah KERTUDO aux Editions L'Harmattan
Résumé : Ils sont sourds, ne communiquent que par signes. Nombre d'entre eux ne savent ni lire, ni écrire. L'éducation, l'emploi, la culture ont oublié de se mettre à leur portée. Pourtant, ils sont là : se marient, divorcent, héritent, achètent des bien immobiliers, sont placés en garde à vue, traversent l'Europe pour venir travailler en France, créent des entreprises ou se font licencier... Pour eux, la première permanence juridique en langue des signes s'est ouverte à Paris en 2002. Anne-Sarah Kertudo, juriste bilingue en langue des signes, a écouté leurs histoires, les a défendus, accompagnés dans leurs procédures. C'est cette expérience extraordinaire qu'elle raconte.
On s'amuse, on se révolte à la lecture de ces (més)aventures, on constate aussi combien la justice peut avoir des réticences à accueillir et traiter équitablement tous ses sujets de droit.

Prix spécial du jury : "Fauteuils en état de siège" de Paul SAMANOS aux Editions La Boîte à Bulles
Résumé : « Fauteuils en état de siège » est un album de bandes dessinées constitué de petits strips ou de dessins seuls. Croquant les situations absurdes, gênantes ou hilarantes du quotidien, Paul Samanos offre à son lecteur un regard pas toujours tendre tant sur les personnes handicapées que sur les personnes valides. Ces gags ont un but avant tout divertissant, mais il se pourrait bien qu'ils comblent un peu le fossé qui sépare parfois les 2 univers...
Sexualité, travail, vie sociale, regard des autres et petits revanches sur les aléas du quotidien, « Fauteuils en état de siège » est une vraie bouffée d'oxygène qui aborde enfin le handicap avec le sourire !
 
 
 
 
 
Mise à jour le Mercredi, 20 Juillet 2011 09:11
 

           Rejoignez également Handicap Polynésie sur    pour des informations au quotidien