Handicap Polynésie

NOTE: To use the advanced features of this site you need javascript turned on.

Handicap sensoriel PDF Imprimer Envoyer
Présentation du Handicap

Handicap sensoriel

Les déficiences sensorielles comprennent :

Le handicap auditif.
-        l’entrée dans la relation ;
-        la construction de la communication non verbale ;
-        l’accès à la communication orale ;
-        la structuration de la personnalité ;
-        l’accès à la langue écrite ;
-        les apprentissages scolaires, éducatifs et ludiques ;
-        l’autonomie sociale ;
-        l’insertion familiale, sociale et professionnelle.

Le handicap visuel.
- soit par une activité visuelle inférieure à 4/10° du meilleur oeil après correction optique,
- soit, si l’acuité visuelle est supérieure, à une réduction sévère du champ visuel (ce dernier n’excédant pas 20° dans le secteur le plus étendu).
D’autres déficiences de la fonction et de l’appareil oculaire peuvent affecter l’oculomotricité, la reconnaissance, la stratégie (troubles neuro-ophtalmologiques,...).
Cette déficience visuelle peut être isolée ou accompagnée de troubles associés dans le domaine mental, intellectuel, moteur ou auditif.
Des incapacités générées par le déficit visuel peuvent concerner, selon l’âge et les sujets :
-        l’éveil et le développement psychomoteur ;
-        le développement de la relation ;
-        la construction de la personnalité ;
-        l’accès à la communication écrite ;
-        les apprentissages ;
-        l’autonomie, notamment dans les déplacements et les activités de la vie journalière ;
-        l’insertion familiale, sociale ou professionnelle.


Sont associés aux handicaps sensoriels les dysphasies ou troubles spécifiques du développement du langage. Ils se caractérisent par une atteinte durable du déficit linguistique associé à des marqueurs de déviance spécifiques. Ces anomalies de la structuration de la langue orale puis écrite peuvent porter sur :
-        l’expression ;
-        la compréhension et l’expression ;
-        les processus du traitement central et de la formulation (ex : structures des phrases normales mais aberrantes).
Ces déficiences peuvent être associées à une déficience auditive n’expliquant pas le handicap constaté.
Les incapacités générées par les dysphasies peuvent concerner selon l’âge et les sujets :
-        le développement psychomoteur ;
-        l’accès à la communication orale ;
-        la structuration de la personnalité ;
-        l’accès à la langue écrite ;
-        les apprentissages scolaires, éducatifs et ludiques ;
-        l’autonomie sociale ;
-        l’insertion familiale, sociale, professionnelle.


QUELQUES SITES
Un site qui se penche sur les recherches liées à la vision et à l’audition : Fondation Voir Entendre



Mise à jour le Lundi, 28 Septembre 2009 15:23
 

           Rejoignez également Handicap Polynésie sur    pour des informations au quotidien